• Un écrivain assassiné ... et la bourse monte

     

    La société SHELL a accepté de payer 15 millions de dollars pour éviter le procès dans l'exécution de l'écrivain Ken Saro-Wiwa, exécuté en 1995 au Nigeria, procès attenté par son fils Ken Saro-Wiwa junior contre l'ancien régime du Nigeria après une parodie de procès.

    Ken Saro Wiwa n'avait de cesse de dénoncer les abus des industries pétrolières, en particulier SHELL, installée dans le pays, tant sur le plan de l'utilisation des ressources naturelles et de l'impact désastreux sur les populations, mais dénonçait aussi la violation de la loi Américaine selon laquelle une industrie ayant siège aux USA a obligation de reverser aux populations locales une partie de ses bénéfices.

    Aujourd'hui et depuis quelques années, nos hommes politiques, dont notre gouvernement nous culpabilisent sur l'écologie. On ne cesse de nous répéter que nous polluons trop, que nous consommons trop. on nous invente des taxes sur la pollution, sur le CO2, les sociétés des eaux veulent taxer ceux qui récupèrent l'eau de pluie et qui la reversent dans le retraitement commun.

    Yann Arthus Bertrand nous offre, deux jours avant les élections (!?) un superbe documentaire sur les dégâts de l'humanité moderne. Notre président est en train de nous convaincre des bienfaits de l'écologie! Mais que faisaient nos dirigeants ces quarante dernières années??? Depuis les années 50 des militants écologistes tirent la sonnette d'alarme sur l'état de la planète et sur les dégâts occasionnés par la pollution. Depuis les années 50 les gouvernements successifs regardent avec amusement ces "écolos".

    Avons nous pris conscience de l'importance de l'écologie??? Les français, oui et depuis plusieurs décennies. Mais il semble que nos dirigeants débarquent d'on ne sait où, et viennent aujourd'hui nous accuser d'une prise de conscience qu'ils n'ont pas eue, eux, au nom du profit. Et une fois de plus, alors que nous, pauvre peuple, nous les appelons depuis des décennies à réagir, c'est aujourd'hui nous qui sommes coupables de leur incompétence à réagir et que nous devons en payer le prix!

    L'écologie est devenue une vache à lait qui justifie tous les abus.

    Chico Mendes, Ken Saro-Wiwa et tant d'autres qui sont morts pour avoir voulu défendre cette planète que nos dirigeants, aujourd'hui, portent comme un étendard! Mais ne nous trompons pas. Sarkozy, ou Borloo, n'ont pas inventé l'écologie. Ce sont avant tout des millions d'hommes et de femmes qui se sont battus parfois au péril de leur vie. Ce n'est pas non plus Cohn Bendit qui aujourd'hui se présente comme le défenseur de la nature alors qu'il y a dix ans, se présentait comme le défenseur d'une politique libérale libertaire, qui a conduit au désastre écologique.

    Alors que dire? On nous bassine désormais tous les jours avec l'écologie et l'on annonce calmement qu'une société pétrolière coupable de ravages sur des populations a payé 15 millions de dollars pour éviter un procès pour complicité de meurtre, et fait plus grave, cela ne semble choquer personne!

    Comble de l'ironie, Shell le 12 mai se vante d'avoir participé à la conception d'un moteur écologique, et Patrick Roméo, Président de Shell France de déclarer:

    Le développement durable est l'affaire de tous. La transparence et le dialogue en sont les premiers axes de progrès. Alors dialoguons !

    et l'action de shell, le 9 mai, jour de l'annonce de ce procès évité a pris + 0.21%

     


    « L’exploration pétrolière a transformé le pays ogoni en immense terrain vague. Les terres, les rivières et les ruisseaux sont en permanence entièrement pollués ; l’atmosphère est empoisonnée, chargée de vapeurs d’hydrocarbures, de méthane, d’oxydes de carbone et de suies rejetés par les torchères qui, depuis trente-trois ans, brûlent des gaz vingt-quatre heures sur vingt-quatre tout près des zones d’habitation. Le territoire ogoni a été dévasté par des pluies acides et des épanchements ou des jaillissements d’hydrocarbures. Le réseau d’oléoducs à haute pression qui quadrille les terres cultivées et les villages ogoni constitue une dangereuse menace. »

     

    — Ken Saro-Wiwa, s’adressant à l’Organisation des peuples et nations non représentés à Genève, en 1992.

     

    l'illustration en images






    Tags Tags :
  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :