• la littérature livrée aux putains de la république

     

    DEviers Joncourt répond quant on l'accuse de publier des navets "J'ai besoin de manger" ce à quoi Zemmour rétorque "on en est tous là!"

    C'est une honte et une insulte à la fois envers les lecteurs qui servent de banquiers à de vieilles maitresses défraichies mais aussi envers l'ensemble des écrivains, qui avant tout est un métier honnête et exigeant. La putain de la République semble laisser croire que la littérature est une repère de vieux quinquagénaires en mal d'argent. J'ai été outré par ces propos insultants qui montrent aussi dans quel état d'esprit est ce milieu de la littérature qui au rendement sacrifie la qualité. JE ne suis pas naif, je ne me fais pas d'illusions sur ce milieu mais de tels propos foudroient toute une catégorie d'écrivains et d'éditeurs qui eux ne sont pas prêts à vendre de la merde pour se remplir les poches!

    Zemmour et Naulleau se dressent en zorro de la mauvaise littérature et donnent des leçons à tout le monde et sont finalement incapables de la défendre quand elle est insultée!

    En plus le jour de la mort de Ferrat, je trouve cela d'un pathétique!!!


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :