• J'entends

    Un peu de couleur sur ton âme

    Rien d’important

    Quand les bateaux qui se désarment

    Résistent au vent

    A bord aucun de nous n’embarque

    Ni ne nous surprend

    Mettre son âme en danger

    A la lisière de ces flammes

    Eternellement

    Se pressent des esprits de paille

    Sans autre serment

    Au fond des fosses Marianne

    Disparais le vent

    J’entends l’histoire crier

     

    Dans les océans secrets

    Au son des âmes troublées

    J’entends

    J’entends leur souffle changer

    Le cours des choses, changer

    Le temps

     

    Au rendez vous de nos cavales

    Flotte le vent

    Comme un silence qui s’attarde

    Qui prend son temps

    A la victoire de nos larmes

    S’efface pourtant

    Les sentiments d’être des femmes

    D’un autre temps

    Et si la peur ne nous désarme

    Ni ne nous défend

    Mettre son âme en danger

     

    Dans les océans secrets

    Au son des âmes troublées

    J’entends

    J’entends leur souffle changer

    Le cours de leur vie changer

    Le temps

     

    28/04/ 2009


  • Commentaires

    Aucun commentaire pour le moment

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :