• LE BILLET D'ANTOINE / KOIKISPASS N°126 / MAI 2016


    1 commentaire
  • Bon certes, je ne vais sans doute pas révolutionner le répertoire de la chanson française mais bon... A decize une semaine exactement après la mort de Jean Ferrat, Michel Benoît, Jean Noel Leblanc et moi même avons interprété "La Montagne"... Le but n'était pas de faire une prestation remarquée (je ne parle pas de Michel et de Jean Noel qui eux chantent déjà!) mais bon, c'était une chose importante pour moi que de me faire violence pour mes premiers pas sur scène derrière un micro pour ce moment de pensée à notre grand poète... Et malheureusement, au grand désespoir de Michel, j'ai ressenti cette sensation dont il m'a toujours parlé, et j'ai donc envisagé de commencer sur sa personne un harcellement moral pour qu'il me guide! Pauvre Michel mais comme le dit clairement la photo ci dessous prise une semaine plus tard... LES COPAINS D'ABORD! et pour le coup avec le VRAI esprit des copains!

     


    votre commentaire
  •  

    DEviers Joncourt répond quant on l'accuse de publier des navets "J'ai besoin de manger" ce à quoi Zemmour rétorque "on en est tous là!"

    C'est une honte et une insulte à la fois envers les lecteurs qui servent de banquiers à de vieilles maitresses défraichies mais aussi envers l'ensemble des écrivains, qui avant tout est un métier honnête et exigeant. La putain de la République semble laisser croire que la littérature est une repère de vieux quinquagénaires en mal d'argent. J'ai été outré par ces propos insultants qui montrent aussi dans quel état d'esprit est ce milieu de la littérature qui au rendement sacrifie la qualité. JE ne suis pas naif, je ne me fais pas d'illusions sur ce milieu mais de tels propos foudroient toute une catégorie d'écrivains et d'éditeurs qui eux ne sont pas prêts à vendre de la merde pour se remplir les poches!

    Zemmour et Naulleau se dressent en zorro de la mauvaise littérature et donnent des leçons à tout le monde et sont finalement incapables de la défendre quand elle est insultée!

    En plus le jour de la mort de Ferrat, je trouve cela d'un pathétique!!!


    votre commentaire
  • REFLEXIONS SUR L’ETAT ACTUEL DE LA DIVERSITE CULTURELLE
    DANS LE DOMAINE DE LA CHANSON



    A la suite des deuxièmes rencontres internationales de la culture qui ont eu lieu du 02 au 04 février 2003 à l’appel du Comité de Vigilance regroupant 100 organisations professionnelles de 35 pays, affirmant : « Les œuvres de l’esprit ne sauraient être réduites à leur seule dimension marchande. La globalisation en cours tend à les soumettre aux seules lois du marché. Le droit des peuples à des cultures vivantes, patrimoine commun de l’humanité doit être pérennisé », à la suite des déclarations du Président de la République allant dans le même sens, il me semble indispensable d’informer l’ensemble des organisations concernées et au-delà, de l’état actuel de cette diversité en France dans le domaine spécifique de la chanson.

    Je souhaite que mes observations vous fassent comprendre clairement la gravité de la situation et l’urgence des mesures à prendre pour barrer la route au « rouleau compresseur » des industries culturelles alliées à celles de la communication qui règnent en Maître sur l’audiovisuel Français.

    Je ne dis pas cela à la légère : voici les chiffres que vous devez savoir :
    - D’après un rapport de la SACEM du 05 décembre 2002, je cite : « Au sein de la programmation totale des radios représentant 95% de l’audience en France, de 1996 à 2000, le nombre d’artistes différents a été divisé par 4 ».
    - Chiffres éloquents, chiffres terribles, car ils impliquent que les 3/4 des artistes français déjà sélectionnés ont été nécessairement condamnés, pendant cette période au silence médiatique.
    - Mais qu’en est-il des 25% qui restent ? Je crois qu’il est aussi absolument nécessaire que vous sachiez que d’après une enquête parue dans le « Figaro Entreprise » le 10 janvier 2003, le classement des artistes français en nombre de passages radio pour l’année 2002 s’établit comme suit (et je ne donnerai que les 5 premiers)

    - Jean-Jacques Goldman 37.200 passages (+ de 100 par jour)
    - De Palmas 28.700 passages
    - Pascal Obispo 14.800 passages sur 1 titre
    - Johnny Hallyday 12.900 passages
    - Renaud et Axel Red 14.800 passages sur 1 titre

    Dans ces conditions, vous pouvez imaginer ce qu’il reste de place aux autres !
    Les chiffres que je viens de citer ne sont en aucun cas un acte d’accusation contre les chanteurs qui bénéficient de ces passages multiples mais la démonstration du fait que la libre entreprise des marchés dans le domaine de la chanson conduit à un appauvrissement dramatique de la diversité culturelle (qui « s’accorde mal » d’après la SACEM « avec la logique des médias de masse en situation concurrentielle ») et qu’elle met ainsi en cause l’existence même de la liberté d’expression pour la très grande majorité des artistes

    Paris, le 10 février 2003

    JEAN FERRAT


    votre commentaire